Est-ce que je vais pouvoir rentabiliser mon investissement?

Quand vous changer votre vieux tacot pour un ordinateur plus puissant, vous posez vous la question en combien de temps vous le rentabilisez? C’est un outil qui vous permet de mieux travailler, c’est tout. Il existe des cotations. Dès la « bête » domptée vous pourrez en bénéficier.

Je ne veux pas me fâcher avec mes confrères radiologues.

Qui a dit que vous deveniez radiologue? Quand il traite une pneumopathie le médecin généraliste prend t-il le travail du pneumologue? Quand vous faites un ECG en urgence, celui du cardio? Vous avez bien un otoscope, effectuez des frottis… Ce sont des actes du médecin généraliste tout comme l’échographie du médecin généraliste.

Pensez-vous que nos confrères gynéco, endocrino ou gastro qui pratiquent l’échographie depuis longtemps ou les pneumo qui effectuent des radio pulmonaires soient en conflit avec les radiologues?

Je ne veux pas avoir de problèmes médico-légaux.

Vous ne pouvez pas en avoir si vous n’êtes pas flou et pas plus que lorsque vous exercez le reste de votre art.

Vous voyez, vous concluez, vous éditez un compte rendu et une image. C’est vu, c’est sûr. Vous ne voyez pas, vous ne pouvez pas conclure. Ne rassurez pas le patient, dites-lui que vous avez besoin de précisions et demandez l’avis d’un expert, en l’occurrence le radiologue. Ne faites-vous pas de même quand vous avez un doute sur l’ECG? Si la radio n’est pas précise ne demandez-vous pas un scanner ou autre?

Ca va me prendre du temps et rallonger la durée de mes consultations.

L’échographe doit trouver sa place à côté de la table d’examen, branché, allumé. Il est un prolongement de votre main lorsque vous examinez votre patient. Quoi de plus persuasif que de faire voir pour convaincre un patient. L’image est un outil de communication très fort. C’est au praticien de s’organiser pour ne pas perdre de temps.